Bannière Blog

Tout savoir sur le Lavis en encadrement

Le Lavis en encadrement
Cet article à 3 années. Merci de lire ce contenu en gardant sa date à l’esprit.

Technique d’encadrement prestigieuse, le Lavis reste de nos jours la consécration du maître encadreur et un loisir de haut niveau pour les passionnés. Un vrai savoir-faire et une maîtrise technique à base d’une bande peinte cernée de traits et créativité en font des chefs d’œuvre. Et maintenant, à vous d’en savoir plus et de vous lancer. L’Éclat de Verre vous accompagne dans la belle aventure du lavis pour des encadrements uniques.

Un peu d’histoire sur le Lavis

Peut-on parler de l’origine du lavis ? Il existe depuis la nuit des temps. L’homme en mélangeant de l’eau à de la terre cernait avec cette mixture les dessins qu’il faisait sur les grottes des cavernes. Les premiers lavis étaient nés. On les retrouve sur les fresques de l’antiquité et sur les monuments égyptiens. Le lavis sur papier existe depuis l’invention du papier au début de notre ère. Les Chinois et les Japonais qui en détenaient le secret passent maîtres dans l’art du lavis.

Les différentes techniques

C’est au cours du XVII ème que les filets rehaussés de lavis sur passe-partout se sont répandus en Europe. Ils sont alors réservés aux grands classiques. Ce sont des lavis dits à  « l’ancienne » Pierre-Jean Mariette fut un grand maître et laissât sa marque de fabrique. On parle de Montage Mariette sur lavis à l’ancienne.

Au XIX ème, le montage se fait directement sur la feuille de papier. On se sert de l’aquarelle en utilisant la technique du trompe l’œil pour figurer les coupes d’anciens montages : un filet d’encre de Chine cerne l’œuvre à la vue, suivi d’une bande à l’or fin, suivi d’une large bande au lavis pâle soulignée de deux filets fins. Devant la perfection de la réalisation, ces lavis étaient l’œuvre d’encadreurs professionnels. Au fil du temps, ces maîtres artisans n’ont cessé de parfaire leur art avec l’évolution des matériaux et des outils. Au XXème,  le lavis contemporain côtoie le lavis classique selon les sujets à mettre en valeur.

Réussite d’un lavis

Le lavis se compose d’une bande de couleur aquarellée, cernée de traits d’encre tracés à l’aide d’un tire-ligne. Du classique au contemporain, la réussite d’un lavis est totalement liée au respect des règles et à l’application des techniques. Le choix des papiers, encres et matériel sont aussi importants, vous les trouverez à L’Eclat de Verre.

Le matériel : le tire-ligne, la plume, le bambou taillé.

Les produits pour tirer les traits : l’encre de Chine, le brou de noix, la gouache.

Les bandes peintes : les aquarelles, les gouaches, les encres, les pinceaux

Les supports papiers : les contrecollés Vergé, Bainbridge 100% cellulose sont les plus utilisés. Différents papiers peuvent aussi convenir pour des lavis fantaisie très décoratifs qui sont uniques.

Conclusion

On ne peut parler de lavis sans rendre hommage à Michèle Dhont qui a réalisé un merveilleux livre « Les lavis en encadrement – Histoire et Technique » dont l’édition est malheureusement épuisée. Le dessin est essentiel pour se lancer dans des lavis décoratifs, comme ceux de Béatrice Finet et de Christine Boutroue. Toutes deux transmettent leur savoir-faire  dans des ateliers organisés à L’Eclat de Verre. Alors la créativité n’a plus de limite et peut s’exprimer pour chaque sujet de façon très personnalisée en ayant toujours pour seule ambition de mettre en valeur le sujet. L’encadrement doit sublimer l’œuvre.

Galerie

Dans la galerie de L’Éclat de Verre, une sélection de quelques créations de nos encadreurs, rend hommage au savoir-faire et à la créativité, les nombreuses possibilités d’utilisation du Lavis aujourd’hui.

 

 

Crédit photos : L’Éclat de Verre

Cet article à 3 années. Merci de lire ce contenu en gardant sa date à l’esprit.

1 commentaire

Déposer un commentaire